De l’importance d’adapter le logement du senior

Dans le but de conserver leur train de vie et leur routine, de nombreuses personnes âgées émettent le souhait de rester chez elles et de vivre paisiblement dans leur maison ou leur appartement.

Toutefois, en vieillissant, il arrive que l’autonomie soit affectée. Malgré cela, des solutions pratiques permettent d’allier confort et sécurité pour que chaque retraité puisse profiter de son chez soi le plus longtemps possible. Vous avez fait le choix de vivre dans une maison plus design et écologique fabriqué à base de container ? Pas de panique, il est tout à fait possible de l’aménager selon vos besoins. Qu’il soit plein pied ou sur étage, l’installation d’une plateforme élévatrice ou tout autre type d’aménagement au sein du foyer comme à l’extérieur, peut être réaliser sans problème.

Comment adapter son intérieur

La maison ou l’appartement peuvent devenir des lieux dangereux pour les personnes âgées, entrainant des risques de blessure plus ou moins importants.

Avec des réflexes qui diminuent, une vue qui baisse et d’éventuels problèmes d’articulations, les personnes âgées éprouvent parfois des difficultés à vivre chez eux.

On sait qu’aujourd’hui, près de 35 % des 65-80 ans et 55 % des plus de 90 % vivent dans leur domicile. Dans l’optique d’un maintien à domicile, voici des solutions possibles en termes d’aménagement intérieur.

La salle de bain

C’est probablement le premier lieu à sécuriser, car c’est aussi ici que le risque d’accident est le plus élevé.

Entre les glissades, les difficultés à enjamber une baignoire, des problèmes de mobilité ou encore l’impossibilité de prendre sa douche, ce lieu est considéré à risque.

Adapter la salle de bain avec des équipements nouveaux et sécurisés, permet à chaque personne âgée de profiter de cette pièce et de faire ses soins sereinement. Quelques solutions ? Un revêtement de sol antidérapant, une robinetterie anti-brûlure, un bac de douche extra-plat, des parois renforcées avec une main courante.

L’escalier

Autre zone de danger, l’escalier est propice aux glissades, notamment si le senior souffre de troubles liés à la motricité.

Quelques solutions ? Installation d’un monte-escalier (pour se déplacer sans risque de chute), installation d’un ascenseur éventuellement en fonction de son budget. Plus d’information sur le monte-escalier électrique, équipement de maintien à domicile : https://www.bonjoursenior.fr/monte-escalier

La cuisine

Ayant davantage de temps pour eux, beaucoup de personnes âgées aiment passer du temps dans leur cuisine pour préparer de bons petits plats, que ce soit pour eux, pour leur conjoint ou pour leurs enfants et petits-enfants.

Il est essentiel de sécuriser cette pièce pour concilier confort et ergonomie.

Quelques solutions ? Aménagement des placards avec des portes coulissantes, pose de LED à l’intérieur des placards, installation de plaques à induction (pour éviter les risques de brûlure), pose d’un robinet mitigeur thermostatique (également pour réduire les brûlures).

Des aides extérieures pour le maintien à domicile

La première solution pour aider une personne âgée à rester chez elle peut être d’intervenir chez elle sans être présent.

Comment ? Avec la domotique qui permet d’améliorer la sécurité et le confort des personnes âgées, notamment celles qui subissent une perte d’autonomie. Cette dernière joue un rôle important dans les nouveaux types de logement éco-responsable comme les habitations en containers par exemple.

On peut alors décider d’automatiser l’allumage du chauffage (à une certaine heure de la soirée ou du jour et à une certaine température), l’allumage de certains endroits grâce à l’installation de détecteurs de présence, automatiser l’ouverture et la fermeture des volets.

La plupart de ces fonctions se font aujourd’hui à partir d’une télécommande manuelle intégrée sur votre téléphone, tablette ou votre ordinateur. Des systèmes de commande vocal sont même disponible pour effectuer ces tâches.

L’autre solution est de faire appel à un service d’aide à domicile. Que ce soit pour effectuer les courses alimentaires ou le ménage, ce dispositif soulage la fatigue des aînés.

Quelles aides financières pour le maintien à domicile

Plusieurs solutions financières permettent d’aider la personne âgée à rester chez elle :

  • L’aide maximale de l’ANAH de 20 000 €, couvrant entre 35 et 50 % du montant des travaux pour un logement de plus de 15 ans.
  • L’APA (allocation personnalisée d’autonomie) : destinée aux plus de 60 ans en perte d’autonomie. Idéal pour les besoins d’achat d’équipements techniques comme un fauteuil roulant ou encore la réalisation de travaux d’aménagement intérieur.
  • Des aides du CCAS, de la CNAV ou de caisses d’assurance vieillesse pour le retour à domicile après hospitalisation.

Le maintien à domicile des personnes âgées est toujours possible. En fonction des besoins, il est important de contacter sa mutuelle, sa caisse d’assurance ou des organismes spécialisés.